Pages

Friday, 18 February 2011

Poverty Environment Network (PEN)

Poverty Environment Network (PEN)

an international network and research project on poverty, environment and forest resources

We know that forests and other natural resources are crucial to the livelihoods of millions of poor people worldwide. But just how important are forests for poverty alleviation? Can they help lift people out of poverty, or are they mainly useful as gap-fillers and safety nets preventing extreme hardship? How do different forest management regimes and policies affect the benefits to the poor?

Answers to such questions are essential to design effective policies and projects to alleviate rural poverty, and thereby contribute to meeting the Millennium Development Goal of 50 % poverty reduction by 2015. Yet we have surprisingly little systematic knowledge to answer them adequately. The Poverty Environment Network (PEN) aims to fill the gap in knowledge through the systematic collection of uniform socio-economic data in a variety of tropical ecosystems.


----------------------------------
International Forum on Assessing Sustainability in Agriculture (INFASA)
From common principles to common practice

What is INFASA?

The International Forum on Assessing Sustainability in Agriculture (INFASA) was established by the International Institute for Sustainable Development and the Swiss College of Agriculture in 2006 as a multi-year forum to advance sustainable agriculture through the development and effective use of indicator and assessment systems.


Tropical forests 're-shaped' by climate changes
Future climate change could change the profile of tropical forests, with possible consequences for carbon storage and biodiversity, a study says. It suggests that if current trends continued, the drier conditions would favour deciduous, canopy species at the expense of other trees.

BIODIVERSA - collaborating for conservation

Species are disappearing at an alarming rate, threatening nature's ability to provide us with essential goods and services like clean air and water, food, fuel, materials, climate regulation and flood prevention, to name just a few. Enter the EU-funded ERA-NET project BIODIVERSA, which is working to create a single biodiversity research community in Europe. BIODIVERSA, which is now in its second phase, has received funding from the EU's Sixth and Seventh Framework Programmes (FP7).





UN official warns of humanitarian disaster as drought ravages Somalia and Kenya

17 February 2011 – Severe drought in Somalia has exacerbated the humanitarian crisis in the country with more people becoming internally displaced and others moving into refugee camps across the border in Kenya, as food and water scarcity worsen, the top United Nations humanitarian official said today.
“As we speak, there are significant urban population movements from [Somalia’s] Hiran and Middle Shabelle regions to Kenya,” Under-Secretary-General for Humanitarian Affairs Valerie Amos, who visited Somalia and Kenya earlier this month, told reporters at UN Headquarters.
“People are moving due to the deteriorating living conditions and a lack of a way to make a living. Families are said to be selling their assets, including houses and land, to get by and to facilitate their movement to the refugee camps in Kenya,” said Ms. Amos, who is also the UN Emergency Relief Coordinator.
Malnutrition rates among children, already above emergency levels in Somalia, have risen and an estimated 2.4 million people – 32 per cent of the country’s 7.2 million people – are in need of relief aid as a result of drought and two decades of conflict.
“I cannot stress enough the importance in Somalia of finding a political solution,” said Ms. Amos. “Only that will enable the people of Somalia to live in peace and dignity,” she added. Somalia has been without a fully functioning government since 1991 when the regime led by Muhammad Siad Barre was toppled, plunging the country into protracted factional warfare.
On Kenya, Ms. Amos stressed the need to strengthen the country’s capacity to respond to humanitarian emergencies related to climate change, saying recurring droughts have been the main cause of humanitarian emergencies in the country.
“Disaster risk reduction and recovery must be integrated into humanitarian action to improve preparedness and enhance resilience,” she said.
Ms. Amos urged the Kenyan authorities to resettle an estimated 30,000 people who remain homeless since they were displaced during the post-election violence that rocked the country in 2008.
She also called for increased humanitarian assistance for the nearly 431,000 refugees in Kenya – the vast majority of them from Somalia. More than 300,000 of the refugees live in the Dadaab camps, not far from Kenya’s border with Somalia.
“The world needs to continue to pay attention to what is happening in this part of the world,” said Ms. Amos. “We must always make sure that people understand the human impact of these crises. We must continue to do everything we can to give support to the most vulnerable people in both countries,” she said.




A TOOLKIT FOR ENVIRONMENTAL ADVOCACY IN AFRICA

A TOOLKIT FOR ENVIRONMENTAL ADVOCACY IN AFRICA

Saturday, 12 February 2011

Durabilité environnementale

Durabilité environnementale

Ce manuel vise à aider les organisations de développement à considérer l’impact de l’environnement sur leur travail et celui de leur travail sur l’environnement.

Il aborde la façon dont les projets, les pratiques des organisations et les styles de vie individuels peuvent être rendus plus durables d’un point de vue environnemental. Il inclut un outil d’évaluation environnementale qui peut être utilisé pour s’assurer que la majorité des projets de développement ne sont pas nuisibles pour l’environnement ou qu’ils ne sont pas compromis par certains problèmes environnementaux.

http://tilz.tearfund.org/Francais/ROOTS/Durabilit%C3%A9+environnementale.htm

http://tilz.tearfund.org/webdocs/Tilz/Roots/French/Environmental%20sustainability/ROOTS_13_F_Full%20Doc.pdf

Saturday, 5 February 2011

Pauvreté et environnement en Afrique

La dégradation de l'environnement affecte d'abord les pauvres, tant dans les zones rurales que dans les zones urbaines. Inverser la spirale de cette dégradation doit être retenu comme l'élément essentiel de toute stratégie de réduction de la pauvreté en Afrique Subsaharienne. La pauvreté est liée d'une manière complexe avec l'environnement, particulièrement dans les économies Africaines qui dépendent des ressources naturelles. Deux tiers de la population vit dans les zones rurales, tirant l'essentiel de ses revenus de l'agriculture. La dégradation du sol, la déforestation, le manque d'accès à l'eau saine, et le manque de biodiversité, combinés avec les changements intempestifs des conditions climatiques, sont les préoccupations qui apparaissent invariablement dans l'évaluation de l'environnement naturel de cette population.


La dégradation des ressources réduit la productivité des pauvres qui pour la plupart en dépendent, et rend les populations pauvres plus vulnérables aux événements hasardeux (atmosphériques, économiques, et troubles civils). La pauvreté rend extrêmement difficile la lutte contre ces types événements, et contribue à réduire la résistance sociale et économique. Les pauvres qui ont des horizons de temps très courts, et ont habituellement moins d'accès surs aux ressources naturelles, sont incapables, et souvent hésitants à investir dans la gestion des ressources naturelles. En plus, ils sont souvent les plus exposés aux dégâts de l'environnement parce qu'ils ne peuvent pas acheter de l'eau saine ou optent de vivre dans une zone moins polluée. (Banque Mondiale, 1997)


Le réchauffement planétaire risque d’avoir des conséquences particulièrement inquiétantes sur les ressources naturelles, en particulier les réserves d’eaux. Continent le plus pauvre et le moins avancé du monde, l’Afrique aura du mal à s’adapter. Bien que l’Afrique subsaharienne ne produise que moins de 4 % des gaz à effet de serre de la planète, les scientifiques estiment quasiment certain que les divers systèmes climatiques et écologiques du continent ont déjà été endommagés par le réchauffement planétaire. Pour le moment, l’Afrique a la chance de disposer d’importantes réserves d’eaux inexploitées et on prévoit même que certaines régions arides du continent pourraient recevoir des précipitations plus fréquentes.


En revanche, le Sahel et d’autres régions semi-arides risquent de souffrir d’une aggravation de la sécheresse. Un tiers de la population du continent vit déjà dans des zones de sécheresse, et 75 à 250 millions de personnes supplémentaires pourraient perdre leurs moyens de subsistance du fait des changements climatiques d’ici la fin de la prochaine décennie. Les régions sujettes à inondations de l’Afrique australe pourraient devenir plus humides encore du fait de l’évolution des conditions climatiques, les inondations étant plus fréquentes et plus graves.


Sans approvisionnement en eau propre, sans assainissement de base et sans une meilleure gestion des ressources en eau, de nombreux Objectifs du Millénaire définis en 2000 au niveau international ne pourront être atteints – notamment la réduction de la mortalité infantile, l’égalité entre les sexes ou l’amélioration de la sécurité alimentaire. Actuellement, en Afrique, le nombre de personnes n’ayant pas accès à une eau propre s’élève à 300 millions, soit 40 % de la population du continent. Plus de 60 % des Africains ne disposent pas d’une couverture sanitaire suffisante. L’approvisionnement en eau propre se répercute positivement sur la situation sanitaire générale – notamment la mortalité infantile et maternelle – et sur l’égalité des chances des femmes, et d’autre part, que la pénurie d’eau peut engendrer des conflits et menacer la paix et la sécurité au niveau national et régional.

About INEJA

La dégradation de l'environnement affecte d'abord les pauvres, tant dans les zones rurales que dans les zones urbaines. Inverser la spirale de cette dégradation doit être retenu comme l'élément essentiel de toute stratégie de réduction de la pauvreté en Afrique Subsaharienne. La pauvreté est liée d'une manière complexe avec l'environnement, particulièrement dans les économies Africaines qui dépendent des ressources naturelles. Deux tiers de la population vit dans les zones rurales, tirant l'essentiel de ses revenus de l'agriculture. La dégradation du sol, la déforestation, le manque d'accès à l'eau saine, et le manque de biodiversité, combinés avec les changements intempestifs des conditions climatiques, sont les préoccupations qui apparaissent invariablement dans l'évaluation de l'environnement naturel de cette population.


La dégradation des ressources réduit la productivité des pauvres qui pour la plupart en dépendent, et rend les populations pauvres plus vulnérables aux événements hasardeux (atmosphériques, économiques, et troubles civils). La pauvreté rend extrêmement difficile la lutte contre ces types événements, et contribue à réduire la résistance sociale et économique. Les pauvres qui ont des horizons de temps très courts, et ont habituellement moins d'accès surs aux ressources naturelles, sont incapables, et souvent hésitants à investir dans la gestion des ressources naturelles. En plus, ils sont souvent les plus exposés aux dégâts de l'environnement parce qu'ils ne peuvent pas acheter de l'eau saine ou optent de vivre dans une zone moins polluée. (Banque Mondiale, 1997)

Le réchauffement planétaire risque d’avoir des conséquences particulièrement inquiétantes sur les ressources naturelles, en particulier les réserves d’eaux. Continent le plus pauvre et le moins avancé du monde, l’Afrique aura du mal à s’adapter. Bien que l’Afrique subsaharienne ne produise que moins de 4 % des gaz à effet de serre de la planète, les scientifiques estiment quasiment certain que les divers systèmes climatiques et écologiques du continent ont déjà été endommagés par le réchauffement planétaire. Pour le moment, l’Afrique a la chance de disposer d’importantes réserves d’eaux inexploitées et on prévoit même que certaines régions arides du continent pourraient recevoir des précipitations plus fréquentes.

En revanche, le Sahel et d’autres régions semi-arides risquent de souffrir d’une aggravation de la sécheresse. Un tiers de la population du continent vit déjà dans des zones de sécheresse, et 75 à 250 millions de personnes supplémentaires pourraient perdre leurs moyens de subsistance du fait des changements climatiques d’ici la fin de la prochaine décennie. Les régions sujettes à inondations de l’Afrique australe pourraient devenir plus humides encore du fait de l’évolution des conditions climatiques, les inondations étant plus fréquentes et plus graves.

Sans approvisionnement en eau propre, sans assainissement de base et sans une meilleure gestion des ressources en eau, de nombreux Objectifs du Millénaire définis en 2000 au niveau international ne pourront être atteints – notamment la réduction de la mortalité infantile, l’égalité entre les sexes ou l’amélioration de la sécurité alimentaire. Actuellement, en Afrique, le nombre de personnes n’ayant pas accès à une eau propre s’élève à 300 millions, soit 40 % de la population du continent. Plus de 60 % des Africains ne disposent pas d’une couverture sanitaire suffisante. L’approvisionnement en eau propre se répercute positivement sur la situation sanitaire générale – notamment la mortalité infantile et maternelle – et sur l’égalité des chances des femmes, et d’autre part, que la pénurie d’eau peut engendrer des conflits et menacer la paix et la sécurité au niveau national et régional.

Eastern and Southern Africa Regional Workshop on Adaptation to Climate Change Workshop Report

CLACC and IIED- Eastern and Southern Africa Regional Workshop on
Adaptation to Climate Change Workshop Report

 
http://www.clacc.net/Workshop2008/CLACC%20ESA%20wkshop%20proceedings-...
 
Opportunities for Synergy among the Environmental Conventions:
Results of National and Local Level Workshops

 
http://www.unccd.int/publicinfo/publications/docs/synergy.pdf
REGIONAL CO-OPERATION ON GLOBAL ENVIRONMENTAL CHANGE RESEARCH IN
AFRICA

http://www.igbp.net/documents/AFRICANESS-REPORT.pdf

READ MORE RECENT NEWS AND OPINIONS

WASH news Africa

Jobs4Development.com Customised Jobs Feed

Eldis Climate Change

Eldis Climate Adaptation

Eldis Environment

CEPF Top Stories

Water Supply and Sanitation News

FAO/Forestry/headlines

InforMEA

GBIF News

CBD News Headlines

Sustainable Development Policy & Practice - Daily RSS Feed

IISD Linkages

IISD - Latest Additions

Climate Change Headlines

WWF - Environmental News

DESERTIFICATION

IUCN - News

IRIN - Water & Sanitation